El Hombre Que Amaba A Los Perros (Anglais) Broché – 1 février 2011 LEONARDO PADURA Tusquets Editores 8483835770 Belletristik / Kriminalromane

El Hombre Que Amaba A Los Perros (Anglais) Broché – 1 février 2011 LEONARDO PADURA Tusquets Editores 8483835770 Belletristik / Kriminalromane

Article # 138306

 (8 Avis)

€10.85


Asi pues debian de ser españoles (o sea: Fanàticos) los que llevaran a cabo el asesinato mas significativo y odioso del siglo XX, aquel que llevo a la ruina todas las esperanzas de lo que por entonces era todavia una "clase" obrera.
Destruyeron los estalinistas todo modo de oposicion, de razonamiento, de memoria. Lo que resalta poco a poco de la lectura de este MARAVILLOSO libro, jamas tan bien estructurado para contar cosa tan compleja, es que los estalinistas fueron peores que el propio fascismo, aplicandose en la destruccion sistematica de todo lo que pudiera ser revolucionario y en cualquier pais.

Tristeza de ver que todo cuanto Trotsky predijo, advirtio y denuncio, se cumplio a rajatabla. Hoy en dia, ya desaparecido el sueño por el que lucho y dio su vida, sin jamas renegar, nos queda el mal sabor de boca y la conciencia de que ya nunca mas tendremos oportunidad mayor para cambiar el rumbo de una sociedad sin conciencia ni estima por el porvenir.

Escritor sin fallos, conduce a una idea clara de lo que es la historia reciente y las creencias politicas, cosa que debemos cambiar radicalmente, sin nostalgia.
By Meekel 22 septembre 2013
C'est le roman le plus saisissant que j'aie lu depuis bien longtemps.
Sur le plan de la forme, cet enchevêtrement subtil de trois plans différents, dans le temps avec des liens à travers les personnages et les situations politiques est une réussite éblouissante. À cela s'ajoute une langue à la fois riche et sans prétention qui vous plonge de manière déchirante dans la sensibilité des personnages qui sont au centre de ces trois plans en alternance permanente : Trotsky lors de son exil, le militant communiste espagnol déchiré entre son engagement et ses véritables aspirations qui, au moment de la guerre civile est chargé de l'assassiner, et l'écrivain écrasé par la dictature castriste qui reçoit, des décennies plus tard, ses confidences.
C'est exactement cela la littérature : elle vous donne à voir vraiment, à comprendre un peu, les évènements et les personnages que vous croyiez connaitre.
By Jean Simach 20 septembre 2015
Du bon Padura, un auteur cubain qui a l'art de nous plonger dans la vraie vie à Cuba, celle que l'on découvre en vivant chez l'habitant, dans les quartiers populaires, loin des lieux touristiques artificiels.

Pas de crainte à avoir. Si l'auteur nous plonge souvent dans des drames, la vie là-bas est plutôt tranquille et les gens accueillants.

Visitez Cuba, en cherchant un peu vous aurez la chance d'y rencontrer Leonardo Padura qui sera ravi de vous connaître et ce qui vous changera de la traditionnelle visite de la maison d'Hemingway.
By Cled 25 juillet 2014
Me recomendaron el libro y por eso lo atrapé. Interesante pero no es de esos libros que te tienen leyendo hasta la madrugada.
Demasiado intenso en los aspectos de la guerra Espanola. No digo que sea un mal libro pero yo voy a la mitad y no puedo mas
By irms 28 avril 2016
Ce livre se trouve sans aucun doute parmi les GRANDS CLASSIQUES à lire. Padura donne une vision du 20ème sièce extraordinaire du point de vue de trois grands conflits ... et indirectement un quatrième: la Révolution Russe, la Guerre Civil Espagnole et la Révolution Cubaine d'un côté et "por rebote" (qué rebote) de la 2ème Guerre Mondial. Incroyablement documenté, il fait un portrait extraordinairement humain de ses personnages, ce qui prouve la dimension de cet auteur cubain. Le monde et son histoire ne sont plus les mêmes après lecture ...
By Donna Houston 19 août 2014
Uno de los mejores libros que he leido en mi vida, historia y ficcion mezclados de una manera que hace muy entretenida la lectura. La vida y los viajes de Trotski y su asesino Ramon Mercader son el eje del libro.
By Ekaitz Goenaga 14 décembre 2012
(lu sur kindle, si pratique avec son accès immédiat au dictionnaire en cas de besoin)
La lecture de ce livre, chaudement recommandé par un ami, m'a enthousiasmé dès l'abord des premiers chapitres : cet entrelacement de trois histoires apparemment sans lien (Trotski au début de son exil, un jeune militant engagé dans la lutte pour la république espagnole au moment de la guerre d'Espagne, et un écrivain cubain raté dans les années 70) dont on sent bien qu'elles doivent avoir, en fin de compte, un rapport entre elles, me rappelait la perfection de la beauté formelle de la construction de "la nuit sous le pont de pierre" de Perutz.
Malheureusement, cette si belle construction ne tient pas vraiment la longueur du livre. Assez rapidement, deux de ces trois plans fusionnent pratiquement, en se rejoignant dans le temps et l'espace, avec une nette prédominance pour les pérégrinations de Ramon/Jacques/…, que l'on suit à travers des chapitres dont la longueur, sauvée par le style et la psychologie fouillée des personnages, nuit à l'équilibre général du livre.
Pendant un long moment, ensuite, l'on ne suit plus que l'histoire d'un personnage contée de manière traditionnelle, avant qu'in extremis ne réapparaisse l'écrivain raté, dans sa sphère propre, puis ne soit brusquement propulsé au premier plan, peu avant la fin, un quatrième personnage.
Bref, un livre, passionant à bien des égards, mais qui déçoit un peu la promesse de perfection que l'on croit ressentir en l'entamant.
By Jean Simach 6 janvier 2016
Obra que lei durante mis vacaciones en la Republica Dominicana en el pasado mes de agosto. Aprendi mucho tanto sobre TROTSKI como sobre Ramon MERCADER. Sabia que TROTSKI antes de llegar a México, habia tenido que viajar mucho. Estuvo en diferentes pagos. Sin embargo ignoraba que la madre de Ramon MERCADER habia nacido en Santiago de Cuba. Un libro excelente. Me encanta leer a Leonardo PADURA. Seria un excelente regalo para mis amistades que no le conocen.
By cosmoscanaris 27 septembre 2017